60 rue de la 1ère Division Blindée 67114 ESCHAU     03 88 64 03 76     03 88 64 09 80    Courriel

Le Mystère de sainte Sophie

couverturePostfaceLes liens qui unissent sainte Sophie et ses saintes filles Foi, Espérance et Charité à l’ histoire d’Eschau, de l’Alsace, de Schönenwerd en Suisse, de Fertans et de Cernay-l’Eglise dans le Doubs et de plusieurs lieux autour de Cologne et de Münster en Allemagne, sans oublier leurs lieux de culte dans le monde orthodoxe, sont trop significatifs pour qu’on néglige plus longtemps la dramaturgie de leur martyre et le message qu y cherchaient nos aïeux.Pour suivre pas à pas la démarche mystérieuse d’une foi allant jusqu’au sacrifice, l’auteur s’est appuyé sur d’illustres devanciers : Roswitha de Gandersheim (Xe siècle), Jacques de Voragine (XIIIe siècle), Anastasie de Blumeneck (XVe siècle), Jean-Baptiste Sollier (XVIIIe siècle), Vie et martyre des Saintes Vera, Nadejda et Lioubov et de leur mère Sophie (Moscou 1902).Sur le plan de la représentation visuelle du martyre, l’auteur a toutefois évité la mise en scène des tortures, préférant concentrer toute l’attention vers un récit dramatique.L’incompréhension insurmontable de la puissante Rome envers les chrétiens apparaît dans les dialogues entre l’empereur Hadrien et ses courtisans.Vingt siecles plus tard, le christianisme bute toujours sur de tels murs. Mur du  » moi hypertrophié » dans le monde occidental. Mur des idéologies matérialistes (capitalisme outrancier, marxisme, communisme, relativisme). Murs de blocs religieux étatiques hostiles et intolérants, où ceux qui continuent à décimer les chrétiens sans pitié croient accomplir une action agréable a Dieu.Dans Le Mystère de sainte Sophie, le Chœur des Romaines évolue, au contraire, en épousant une démarche de sagesse. Au contact des réalités, ces femmes passent insensiblement d’un monde ancien au monde nouveau. Recherche d’une noblesse du cœur, loin de l’implacable dureté du pouvoir et de la sclérose du fanatisme. Sagesse enmarche. Caritas aura, est-il dit, le dernier mot. Malgré les apparences.

Joseph GROSS